réponses à l’art public par l’art public

la beauté de l’art public, c’est qu’on en trouve partout en ville. dans des endroits oubliés, délaissés, abandonnées, ou au contraire, dans des endroits publics, bien fréquentés, en plein centre-ville.

réponse par l'art public 1

phénomène propre à l’art public: la possibilité de réponse. l’expression artistique est habituellement à sens unique. l’artiste s’exprime et le musée présente le travail. quelques tentatives de réponses ont trouvé place devant la cour de justice.* cependant, le street art ou l’art public non-permanent offre la possibilité de réponse au passant.

j’ai trouvé ces quelques images qui montrent des exemples de réponses faites à des graffitis, pochoirs, affiches.

la plupart des photos ont été prises dans le quartier Mile-End de Montréal. la «plaque de goût» ci-haut est de Franck Bragigand qui a présenté son travail dans le cadre d’une expo chez DARE-DARE en juin 2007. le «raton voleur» qui s’y rattache est une œuvre anonyme.

autant la réponse est naturelle pour des œuvres graffiti ou d’art public temporaire, autant la «réponse» du visiteur dans une galerie n’est pas souhaitée…

*quelques actes de vandalisme dans des musées:

Gallery Vandals Destroy Photos

actes de vandalismes au Musée des Beaux-arts de Nantes

avant-garde ou vandalisme?

Sanctioned vandalism at Art Splat!

Vandalim or Art?

Art Museum vandals to serve prison time

UN vandals spray graffiti on Sahara’s prehistoric art

Lichtenstein Painting Vandalized at Austrian Museum

Why vandalize art?

Vandals attack London art gallery

Une réflexion sur “ réponses à l’art public par l’art public ”

Les commentaires sont fermés