les sables bitumineux de l’Alberta dans le Monde diplomatique

Suncor - Alberta. © Greenpeace / Colin O'Connor

en avril dernier, le mensuel Le Monde diplomatique rapportait l’augmentation des cas de maladies chez les individus habitant dans les réserves des Premières nations en Alberta. ces réserves se retrouvent près des exploitations des sables bitumineux qui par un processus polluant réussissent à en extraire du pétrole. Radio-Canada rapporte aujourd’hui que plusieurs corporations états-uniennes boycottent le pétrole sale de l’Alberta.

Or noir contre peuples premiers canadiens: Sous les sables bitumineux de l’Alberta
Par Emmanuel Raoul

A force de cadeaux fiscaux, d’absence de régulation et de laxisme environnemental, les conservateurs au pouvoir en Alberta ont transformé, avec l’aide d’Ottawa, le nord de la province en un supermarché du pétrole sale au profit des multinationales et du voisin américain. La forêt boréale est sacrifiée, tout comme les premières nations de la région. Lire la suite…

1 pensée sur “les sables bitumineux de l’Alberta dans le Monde diplomatique”

  1. Radio-Canada. Sables bitumineux. Pas de boycottages
    31 août 2010

    Trois grandes entreprises américaines ont démenti les informations véhiculées dans les médias la semaine dernière selon lesquelles elles voulaient boycotter le pétrole provenant des sables bitumineux de l’Alberta. Les groupes The Gap, Timberland et Levi Strauss ont nié qu’ils comptent se priver de ce type de carburant.

    « C’est complètement faux », a déclaré lundi le vice-président des communications pour The Gap, Bill Chandler. Le groupe a demandé aux entreprises qui transportent ses produits la provenance du carburant qu’elles utilisent, mais il n’a pas pour autant l’intention de boycotter les sables bitumineux.

    Vendredi dernier, de nombreux médias ont rapporté à tort que ces trois entreprises comptaient bannir de leur chaîne d’approvisionnement le pétrole albertain provenant des sables bitumineux.

    Des porte-parole de Timberland et Levi Strauss ont aussi démenti par courriel avoir l’intention de boycotter les sables bitumineux. Ces entreprises ont ajouté qu’elles veulent réduire leurs émissions de gaz à effet, mais pas nécessairement bannir un type de carburant.

    L’annonce des faux boycottages avait été faite par le Alberta Enterprise Group.

    Par ailleurs, l’entreprise Walgreens, qui compte 7500 pharmacies aux États-Unis, a annoncé la semaine dernière que ses camions de livraison n’utiliseront plus de carburant provenant des sables bitumineux.

Les commentaires sont fermés.