D.L. (Doris Leon) Ménard

La porte d’en arrière. Une chanson incontournable du répertoire cadien de la Louisiane. Je l’ai entendue pour la première de la bouche de Zachary Richard. Cette version se trouve sur son album Mardi gras. À CKUM, j’ai déniché La veillée des veillées (enregistrement tiré du troisième festival de musique traditionnelle 1975). Sur cet album double, le groupe de Marc Savoy en propose une interprétation, avec monsieur Doris Leon Ménard à la voix et à la guitare. (Un extrait du film réalisé lors de cette soirée de 1975). Sans compter toutes les autres versions que j’ai trouvé depuis quelques années…

À force de chercher, j’ai finalement trouvé sur internet la version originale enregistrée par son auteur/compositeur D.L. Ménard. Je ne me souviens pas exactement où je l’ai trouvé ce fichier musical…

Entrevue avec D.L. Ménard sur Évangéline the website. Quelques photos de l’artiste en 2002. Si vous avez des dificultés à défricher les paroles, j’ai trouvé les paroles sur le web.

Monsieur Ménard aurait perdu son atelier dans l’ouragan Katrina en 2006. «“The only thing holding my bones together is my imagination,” quipped Cajun country singer D. L. Menard, whose furniture shop in rural Erath was trashed by Katrina’s evil twin Rita.» HighTimes.com

Des disques de D.L. Ménard à vendre.

d.l. ménard

On écoute La porte d’en arrière interprétée par D.L. Ménard