Faire communauté – évènement littéraire

La revue acadienne de création littéraire Ancrages prépare un nouveau coup avec la tournée Faire communauté/Creating Community qui met en scène 12 auteurs du Nouveau-Brunswick:

Beth Powning (Markhamville), Brigitte Lavallée (Petit-Rocher), Elizabeth Blanchard (Grand-Barachois), Gerard Collins (Sussex), Lee Thompson (Moncton), Muhammad Al-Digeil (Fredericton), Paul Bossé (Moncton), Phyllis Grant (Première nation Pabineau), Raymond Sewell (Première Nation Pabineau/Halifax), Sébastien Bérubé (Edmundston), Sheedy Petit Jean (Haïti/Moncton) et Shelby Beaatz Sappier (Première Nation Tobique/Fredericton).

Moncton 1er décembre

Saint-Jean 2 décembre

Edmundston 8 décembre

Fredericton 9 décembre

www.ancrages.ca

43 200 secondes, marathon littéraire

43 200 secondes, marathon littéraire

La revue acadienne de création littéraire Ancrages vous invite à l’évènement littéraire 43 200 secondes, véritable marathon de lecture, qui aura lieu le samedi 12 décembre dans la Salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen à Moncton de midi à minuit.

À une époque où l’on glorifie la rapidité, la brièveté, la vitesse, bref la seconde, Ancrages a cherché à donner aux auteur.e.s et au public quarante-trois mille deux cents secondes durant, le luxe du temps.

Tributaire des longues nuits de poésie des années soixante-dix ou encore du mouvement « Slow », l’évènement propose au public de venir écouter douze auteures et auteurs disposant chacun de 3 600 secondes pour vous faire la lecture d’une œuvre.

midi à 13 h Dyane Léger
13 h à 14 h Martin Roy
14 h à 15 h Jonathan Roy
15 h à 16 h Martine Jacquot
16 h à 17 h Brigitte Harrison
17 h à 18 h Herménégilde Chiasson
18 h à 19 h Guy Arsenault
19 h à 20 h Mélanie Léger
20 h à 21 h Jean Babineau
21 h à 22 h Sarah Marylou Brideau
22 h à 23 h Paul Bossé
23h à 24 h Daniel H. Dugas

L’entrée est libre en tout temps (les contributions volontaires seront acceptées). Le bar ouvre à 17h. Le Centre culturel Aberdeen est situé au 140, rue Botsford à Moncton.

www.ancrages.ca

Pussy Riot mondial

le groupe de musique Pussy Riot a écopé de deux ans de prison pour avoir critiqué le chef suprême russe Vladimir Poutine. la juge a affirmé qu’avec sa performance dans une église orthodoxe, le groupe avait commis un acte haineux à l’égard d’un groupe religieux (sans faire mention de Poutine…):

The court does find a religious hatred motive in the actions of the defendants by way of them being feminists who consider men and women to be equal.

An act of hooliganism can be understood as being driven by acts of hatred or degradation of any given social or national or religious group.

Therefore the charge of hooliganism can be sustained when a defendant has expressed open disrespect and defiance against the communally expected norms and the tastes of others.

 

merci au quotidien The Gardian pour la traduction du jugement. je déplore la perte de liberté apparente en Russie.

Publicité non grata en Alberta

«when there’s a huge solar energy spill, it’s just called a nice day. green jobs, not more oil spills.» une publicité qui crée des remous en Alberta où les fuites/déversements de pétrole sont malheureusement monnaie courante ces temps-ci. trois déversements dans l’espace d’un mois, cela pourrait sembler normal, mais pas pour les habitants ruraux de l’Alberta et pour les citoyens du pays qui apprécient la nature.

la nouvelle: la compagnie qui appartient les affiches géantes refuse les annonces de Greenpeace. elle est passée où la liberté d’expression au Canada? Adbusters s’était fait servir un refus similaire par plusieurs station de télévision avec sa campagne de publicité Buy nothing day.