sulago. Jean-Pierre Caissie. art public, musiques acadienne + francophone | sulago

Table ronde négocier le territoire

Symposium d'art/nature: Moncton 2016

Dans le cadre du Symposium d’art/nature: Moncton 2016 qui se déroule du 22 septembre au 2 octobre au Parc écologique du Millénaire, j’animerai une table ronde qui portera sur l’art public non permanent, l’occupation du territoire par l’art et la nécessaire négociation avec l’administration publique et les citoyens. Rendez-vous le lundi 26 septembre à l’Université de Moncton de midi à 13h. Mes invités: Martin Dufrasne de Dare-Dare, Christiana Myers de Third Space et Matthew Williston de Festival Inspire.

Une ville, un livre

Une ville, un livre

La revue Ancrages récidive avec un projet pour lire Moncton, avec comme thème Perdre le fil. Du 23 avril au 1er mai, présenté dans le cadre du Festival littéraire Frye. Consultez le site web de la revue pour connaître l’emplacement des 10 panneaux.

Numéro 9 de la revue Ancrages

Ancrages no 9

la revue acadienne de création littéraire Ancrages poursuit son travail d’édition sur internet avec un nouveau numéro livré à raison d’un texte par semaine. régalez-vous! www.ancrages.ca

43 200 secondes, marathon littéraire

La revue acadienne de création littéraire Ancrages vous invite à l’évènement littéraire 43 200 secondes, véritable marathon de lecture, qui aura lieu le samedi 12 décembre dans la Salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen à Moncton de midi à minuit.

À une époque où l’on glorifie la rapidité, la brièveté, la vitesse, bref la seconde, Ancrages a cherché à donner aux auteur.e.s et au public quarante-trois mille deux cents secondes durant, le luxe du temps.

Tributaire des longues nuits de poésie des années soixante-dix ou encore du mouvement « Slow », l’évènement propose au public de venir écouter douze auteures et auteurs disposant chacun de 3 600 secondes pour vous faire la lecture d’une œuvre.

midi à 13 h Dyane Léger
13 h à 14 h Martin Roy
14 h à 15 h Jonathan Roy
15 h à 16 h Martine Jacquot
16 h à 17 h Brigitte Harrison
17 h à 18 h Herménégilde Chiasson
18 h à 19 h Guy Arsenault
19 h à 20 h Mélanie Léger
20 h à 21 h Jean Babineau
21 h à 22 h Sarah Marylou Brideau
22 h à 23 h Paul Bossé
23h à 24 h Daniel H. Dugas

L’entrée est libre en tout temps (les contributions volontaires seront acceptées). Le bar ouvre à 17h. Le Centre culturel Aberdeen est situé au 140, rue Botsford à Moncton.

www.ancrages.ca

Votons le 19 octobre

chers concitoyens et concitoyennes: le 19 octobre 2015, allons voter! #votezarts

consultez les engagements des partis politiques à l’égard des arts, de la culture, de Radio-Canada, de l’Office national du film du Canada, etc.

pour savoir comment voter et pour connaître vos candidates, consultez le site d’Élections Canada.

 

Marie Davidson

Artiste montréalaise, Marie Davidson propose deux albums dont Perte d’identité. La pièce qui a retenu mon attention: «Excès de vitesse».

Téléchargez gratuitement la compilation La Souterraine Vol. 6 qui comprend «Excès de vitesse» et d’autres excellents morceaux!

Visitez le site internet pour écouter d’autres pièces.

 

Jeanine Deckers, alias Sœur Sourire

Jeanine Deckers, alias Sœur souriante, nous a livré le seul no1 en français au Billboard 200 des États-Unis: Dominique. C’était en décembre 1963, entre l’assassinat du président John Fitzgerald Kennedy et l’arrivée des Beatles en sol étatsuniens. Son histoire hors norme et, somme toute, tragique a inspirée la réalisation de trois films (1966, 2001 et 2009). Ce site internet qui lui est dédié.

Quelques versions/reprises/remix d’intérêt:

Dominiku par Ivana Pavlová

Debbie Reynolds interprète Dominique dans le long métrage The Singing Nun (1966)

En 1982, Marc Moulin et Dan Lacksman du groupe électro Telex proposent une version remixée de la chanson interprétée par la Sœur Sourire.

Pas d’schiste Show

 

Soirée bénéfice Pas d’schiste show le jeudi 4 septembre à Moncton au profit du fonds d’aide juridique de l’Alliance anti-gaz de schiste du Nouveau-Brunswick. Soirée avec: Les Hôtesses d’Hilaire, Les Hay Babies, Pascal Lejeune, Marie-Jo Thério, Hubert Francis, Sweet Eagle Spirits et The Backyard Devils.

Pascal Lejeune (alias Thome Young) – Le croche à Edgar

Néfertiti porte le masque à gaz

El Zeft

El Zeft et d’autres artistes sont actifs dans les rues du Caire en Égypte. La revue ScoopEmpire propose une lecture féministe des œuvres.

John Arcand reçoit un prix du Conseil des arts du Canada

[reprise d’un article de 2011] John Arcand de Saskatoon participait à l’émission La belle veillée de Radio-Canada – Saskatchewan. Visionnez la soirée complète en vidéo. Sinon, écoutez La gigue de la Rivière Rouge. Visitez le site internet du violonneux John Arcand.

Le Conseil des arts du Canada a attribué à John Arcand le Prix Molson 2014. Félicitations!

André Popp (1924-2014)

André Popp

André Popp était un compositeur et chef d’orchestre qui a contribué à une série de chansons pour Boris Vian, Jacques Brel, Juliette Gréco, Petula Clark, Marie Laforêt, Henri Salvador, en plus d’avoir lui-même réalisé une série de disques à succès. Il aurait appris à jouer sur le harmonium.

Le lit de Lola

Mon amour, mon ami

Toutes deux tirées de l’album américain Why Say Goodbye de 1968.

Je n’en connais pas la fin…


Édith Piaf,
dont on commémorait récemment le 50e anniversaire de sa mort, nous a bien sûr légué une quantité impressionnante de chansons immortelles, certaines bien connues, d’autres moins. «Je n’en connais pas la fin» a été reprise avec grand éclat par Jeff Buckley dans ses albums en spectacle Live at Sin-é et Live à L’Olympia. Voici l’originale!

Édith Piaf…

 

et Jeff Buckley…

Joey Robin Haché

Joey Robin Haché propose une pièce «faite dans ma chambre avec des micros pis des instruments.» vous pourrez le voir en spectacle le 8 novembre prochain à Moncton pendant les oiseaux de nuit de la Franco-fête en Acadie. en attendant son nouveau cd!

Zombie Zombie revisite Sun Ra

Le duo français Zombie Zombie s’est entouré de onze musiciens pour offrir un hommage à Sun Ra. En spectacle au Centre des arts d’Enghien-les-bains. Voici un aperçu.

Bobby Hachey – Guitare Boogie

Un p’tit boogie, Guitare Boogie avec Bobby Hachey, originaire d’Atholville au Nouveau-Brunswick.

Mention de la chanson dans un article de l’hebdomadaire Voir:

« C’était l’idée du Père Gédéon d’appeler ça Haschisch Boogie. Pour moi, il en fumait dans sa pipe de temps en temps. J’ai pris une touche là-dessus, une fois, dans les années 70 avec Michel, le fils de Willie Lamothe. On était chez eux dans le temps des Fêtes, il avait une pipe avec un tube, drôlement arrangée, comme en Égypte. Il m’a fait prendre une touche, j’ai gardé ça en dedans et je me suis étouffé. C’était fini, j’ai jamais retouché à ça. Mais avec les groupes dans le temps – les Classels, les Gants Blancs, César et ses Romains -, on se croisait dans les tournées. J’ai fait le party avec ces gars-là, c’est tout du bon monde, mais je riais juste de les voir faire. Ils voulaient m’en faire prendre, mais je repoussais toujours ça à plus tard. Au Motel Hélène à Québec, ils faisaient jouer de la musique psychédélique et ils regardaient le reflet du néon de l’enseigne sur le mur de la chambre. Moi, je me roulais par terre. Ils me disaient: « Si tu veux fumer, reste, mais si tu veux rire de nous, va-t-en. » Ils en mettaient même dans la sauce à spaghetti. Willie a essayé ça plus que moi. »

 

Retour de Zero ° Celcius

Zero ° Celcius propose un retour sur scène après une décennie de dormance lors du Festival Acadie Rock qui présente une programmation palpitante du 14 au 18 août à Moncton.

Pour se mettre dans la mood, voici La gigue de Marie Madelon tirée de la k7 de 1993.